Hespérie de l'alcée, Grisette

Carcharodus alceae (Esper, 1780)

Classe : Insecta Ordre : Lepidoptera Famille : Hesperiidae Sous-Famille : Pyrginae Tribu : Carcharodini Genre : Carcharodus
1 taxon(s) inférieur(s) agrégé(s) sur cette fiche

  • 599
    observations

  • 217
    communes

  • 178
    observateurs

  • Première observation
    1917

  • Dernière observation
    2021
Nom Departement Dernière observation Nombre d'observations
Ailly-sur-Somme 80 2017 1
Amiens 80 2020 5
Amifontaine 02 2018 12
Appilly 60 2019 3
Arrest 80 2017 1
Artemps 02 2020 1
Attichy 60 2014 1
Aubigny 80 2019 1
Aubvillers 80 2012 1
Ault 80 2021 1
Auteuil 60 2011 1
Autreville 02 2021 2
Avilly-Saint-Léonard 60 2011 1
Babœuf 60 2020 8
Bacouel-sur-Selle 80 1960 1
Bailleul-sur-Thérain 60 2004 1
Bailleval 60 2018 1
Bailly 60 2018 1
Barzy-sur-Marne 02 2014 1
Bayonvillers 80 2015 1
Beaucourt-en-Santerre 80 2018 2
Beaumont-Hamel 80 2011 1
Beaurieux 02 2018 1
Beauvais 60 2019 4
Bernay-en-Ponthieu 80 2020 1
Berteaucourt-lès-Thennes 80 2018 1
Berzy-le-Sec 02 2017 1
Béthisy-Saint-Pierre 60 2017 4
Bichancourt 02 2018 4
Blacourt 60 2019 2
Blangy-sous-Poix 80 2014 1
Blangy-Tronville 80 2012 5
Bonneuil-en-Valois 60 2021 3
Bonneuil-les-Eaux 60 2010 2
Bonnières 60 2018 1
Bornel 60 2021 1
Bouchon 80 2011 2
Boves 80 2021 67
Braches 80 2020 1
Brasles 02 2018 1
Briquemesnil-Floxicourt 80 2018 1
Brissy-Hamégicourt 02 2014 1
Bucy-le-Long 02 2018 2
Cachy 80 2020 1
Cambronne-lès-Ribécourt 60 2018 2
Camon 80 1960 1
Cappy 80 2012 2
Cayeux-en-Santerre 80 2018 2
Cayeux-sur-Mer 80 2013 3
Chantilly 60 2017 1
Charly-sur-Marne 02 2017 1
Chauny 02 2020 1
Chevrières 60 2008 1
Chiry-Ourscamp 60 2018 1
Clairy-Saulchoix 80 2020 1
Cléry-sur-Somme 80 2011 1
Compiègne 60 2017 3
Condé-en-Brie 02 2011 1
Corbie 80 2011 1
Cottenchy 80 2006 3
Courtemont-Varennes 02 2018 1
Courteuil 60 2019 1
Coye-la-Forêt 60 1929 1
Coyolles 02 2016 1
Creuse 80 1960 1
Crèvecœur-le-Grand 60 2020 9
Cuise-la-Motte 60 2013 1
Daméraucourt 60 2014 1
Damery 80 2019 1
Daours 80 2014 2
Démuin 80 2020 3
Dhuys et Morin-en-Brie 02 2018 1
Domart-sur-la-Luce 80 2015 4
Dommartin 80 2021 3
Doullens 80 2021 1
Dury 80 2021 32
Équennes-Éramecourt 80 2012 1
Esches 60 2011 1
Essômes-sur-Marne 02 2016 1
Estrées-sur-Noye 80 2014 1
Ételfay 80 2017 1
Étrépilly 02 2016 1
Fignières 80 2018 2
Flavacourt 60 2018 2
Fleurines 60 2020 1
Fontaine-Lavaganne 60 2016 1
Fontaine-Saint-Lucien 60 2017 1
Fontaine-sur-Somme 80 2019 1
Fort-Mahon-Plage 80 2010 1
Fouencamps 80 2011 4
Fouilloy 80 2018 8
Francières 60 2020 2
Fresnes-sous-Coucy 02 2017 1
Fresnoy-la-Rivière 60 2016 1
Gentelles 80 2020 1
Gizy 02 2018 2
Glisy 80 2021 2
Gondreville 60 2015 1
Gouvieux 60 2017 4
Grivillers 80 1917 1
Hailles 80 2011 1
Hamelet 80 2014 1
Harly 02 2020 1
Hébécourt 80 1960 1
Herleville 80 2007 1
Hermes 60 2010 1
Houdancourt 60 2018 1
Humbercourt 80 2019 2
Inval-Boiron 80 2020 1
Jumel 80 2014 2
Jumencourt 02 2018 1
Laboissière-en-Thelle 60 2020 17
Labosse 60 2009 1
Lachapelle-aux-Pots 60 2014 1
La Chapelle-en-Serval 60 2020 2
La Chaussée-Tirancourt 80 2017 5
La Faloise 80 2010 1
Lafresguimont-Saint-Martin 80 2018 2
La Malmaison 02 2018 5
Lamotte-Warfusée 80 2018 1
Lanches-Saint-Hilaire 80 2017 1
La Neuville-Roy 60 2021 24
Lappion 02 2021 19
La Selve 02 2018 4
Lavilletertre 60 2006 3
Le Mont-Saint-Adrien 60 1999 1
Le Plessis-Brion 60 2017 1
Le Saulchoy 60 2019 1
Liez 02 2016 1
Longueau 80 2015 1
Louâtre 02 2018 1
Machemont 60 2014 1
Marest-Dampcourt 02 2018 1
Marquivillers 80 2019 1
Mauregny-en-Haye 02 2012 1
Merlieux-et-Fouquerolles 02 2020 2
Méru 60 1999 3
Méry-la-Bataille 60 2020 4
Mézières-en-Santerre 80 2015 2
Monampteuil 02 2010 2
Monchy-Saint-Éloi 60 2010 1
Montdidier 80 2020 2
Monthenault 02 2018 2
Mont-Saint-Martin 02 2017 1
Moreuil 80 2018 1
Mory-Montcrux 60 2020 1
Moulin-sous-Touvent 60 2010 1
Noailles 60 2021 2
Nogent-sur-Oise 60 2018 2
Novillers 60 2021 2
Noyon 60 2004 1
Œuilly 02 2006 1
Ons-en-Bray 60 2020 3
Orry-la-Ville 60 2020 3
Paissy 02 2020 1
Parfondru 02 1997 1
Pasly 02 2012 1
Pavant 02 1968 2
Picquigny 80 2019 1
Plailly 60 2014 2
Ponthoile 80 2014 2
Pontpoint 60 2016 1
Quend 80 2019 1
Quierzy 02 2015 2
Reilly 60 2015 2
Remiencourt 80 2004 1
Ressons-sur-Matz 60 2018 1
Rhuis 60 2018 1
Rocquemont 60 2012 3
Rosoy 60 2018 1
Rouvrel 80 2013 1
Rouy-le-Grand 80 2020 1
Royaucourt 60 2021 1
Rozières-sur-Crise 02 2020 1
Sailly-Laurette 80 2021 1
Sains-en-Amiénois 80 2014 2
Saint-Acheul 80 2011 1
Saint-Aubin-en-Bray 60 2020 7
Saint-Aubin-Montenoy 80 2019 1
Saint-Aubin-Rivière 80 2020 4
Sainte-Geneviève 60 2010 1
Saint-Erme-Outre-et-Ramecourt 02 2018 13
Saint-Eugène 02 2007 1
Saint-Fuscien 80 1960 1
Saint-Gobain 02 2015 1
Saint-Léger-sur-Bresle 80 2019 1
Saint-Martin-Longueau 60 2020 2
Saint-Maximin 60 1929 1
Saint-Paul 60 2011 3
Saint-Pierre-es-Champs 60 2020 14
Saint-Rémy-Blanzy 02 2021 1
Saint-Simon 02 1946 1
Saulchery 02 2018 2
Sauvillers-Mongival 80 2020 4
Saveuse 80 2018 2
Senantes 60 2018 1
Senlis 60 2013 2
Seringes-et-Nesles 02 2016 1
Sissonne 02 2018 25
Thennes 80 2020 9
Thiers-sur-Thève 60 1999 1
Thory 80 2021 1
Trélou-sur-Marne 02 2021 3
Trois-Rivières 80 2007 2
Trosly-Loire 02 2019 1
Tully 80 2020 1
Ugny-le-Gay 02 2018 1
Varesnes 60 2017 5
Variscourt 02 2017 2
Vauciennes 60 2010 1
Vauxaillon 02 2018 1
Vaux-sur-Somme 80 2018 2
Villers-Bretonneux 80 2017 1
Villers-Saint-Paul 60 2021 2
Villers-sur-Authie 80 2014 1
Watigny 02 2011 1
Wavignies 60 2015 1

Informations sur l'espèce

L’Hespérie de l’alcée est présente dans les 3 départements avec une répartition plus ou moins dispersée selon les territoires. Elle semble absente ou peu présente dans le nord de l'Aisne (Marlois, Thiérache). Cette espèce de couleurs brunes, au vol court, rapide, et que l'on rencontre bien souvent par individus isolés, ne facilite pas son observation. Des recherches ciblées de cette espèce sur la base des œufs et des chenilles permettraient sans doute d'affiner sa répartition. Pour les chenilles, il faut rechercher sur les mauves des feuilles repliées qu'elles confectionnent ainsi pour se constituer un abris et se nourrir en toute tranquillité.
L’Hespérie de l’Alcée fréquente des milieux ouverts très variées, naturels et anthropiques : prairies sèches et humides, pelouses calcicoles, friches, jachères, talus enherbés, bords de route, carrières, parcs et jardins…

La chenille se développe sur toutes les espèces de mauves dont la href="https://digitale.cbnbl.org/digitale-rft/Consultation/Taxon_accueil.do?codeMetier=5094">Mauve musquée, la href="https://digitale.cbnbl.org/digitale-rft/Consultation/Taxon_accueil.do?codeMetier=5099">Petite mauve, la href="https://digitale.cbnbl.org/digitale-rft/Consultation/Taxon_accueil.do?codeMetier=5096">Mauve sauvage qui sont les plus communes. En vallée de l'Oise, vallée de l'Aisne et sur le littoral picard des chenilles ont été trouvés sur la href="https://digitale.cbnbl.org/digitale-rft/Consultation/Taxon_accueil.do?codeMetier=5083">Guimauve officinale. Plusieurs observations de pontes et chenilles ont également été effectués sur la href="https://digitale.cbnbl.org/digitale-rft/Consultation/Taxon_accueil.do?codeMetier=2677059">Guimauve hérissée à Chuignolles, Vaux-sur-Somme, Fignières, Beaurieux, Bruys, Mareuil-en-Dole, Condé-en-Brie et sur la href="https://digitale.cbnbl.org/digitale-rft/Consultation/Taxon_accueil.do?codeMetier=5093">Mauve alcée en Vallée de l'Automne à Gilocourt.

Dans les jardins, la chenille consomme la Rose trémière.

L’adulte, floricole, se nourrit du nectar de fleurs variées.

Les adultes volent d’avril à septembre parfois jusqu'en octobre en deux voire trois générations.

Les œufs sont pondus isolément sur le dessus des feuilles de malvacées.

Les chenilles sont visibles une bonne partie de l'année.

L'Hespérie de l'alcée hiverne à l'état de chenille.

L'Hespérie de l'alcée n'est pas aujourd'hui une espèce menacée.

Depuis les années 2000, on constate une nette augmentation des observations et progression de la répartition de cette hespérie qui était encore considérée il y a peu en danger d'extinction à l'échelle de l'ex-région Picardie. Cette expansion, constatée également dans d'autres régions de France et en Belgique, peut se traduire par un effort de prospections depuis 2010. Toutefois, il ne peut s'agir de la seul explication étant donné que l'espèce est aujourd'hui bien présente sur des territoires de la Somme où elle était considérée comme absente ou disparue (Amiénois, Santerre) avant 2003 voire plus récemment, territoires où elle était recherchée avant cette période. L'Hespérie a été et est sans doute favorisée par les épisodes caniculaires de ces dernières années.

L’Hespérie de l’alcée, encore appelée la Grisette, évoque un papillon de nuit : ses ailes sont marron marbrées de gris et de noir, avec quelques petites taches claires.

La finesse de ces taches claires la distingue d'autres hespéries, plus rares, présentes en Picardie.

Hesperia altheae auct. non (Hübner, 1803) | Hesperia malvarum (Hoffmannsegg, 1804) | Papilio alceae Esper, 1780 | Papilio malvae auct. non Linnaeus, 1758 | Papilio malvarum Hoffmannsegg, 1804 | Spilothyrus alceae (Esper, 1780) | Spilothyrus malvae (Hufnagel, 1766) | Spilothyrus malvarum (Hoffmannsegg, 1804) | Syrichthus malvae (Hufnagel, 1766) | Syrichtus malvae (Hufnagel, 1766)

Signalements

Les informations données ici représentent l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.