Gobemouche noir

Ficedula hypoleuca (Pallas, 1764)

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Muscicapidae Genre : Ficedula

  • 894
    observations

  • 133
    communes

  • 131
    observateurs

  • Première observation
    1970

  • Dernière observation
    2019
Nom Departement Dernière observation Nombre d'observations
Acy 02 2004 1
Alaincourt 02 2001 2
Allonne 60 2012 1
Amiens 80 2013 6
Auchy-la-Montagne 60 2002 1
Aumont-en-Halatte 60 2014 4
Aux Marais 60 2019 1
Babœuf 60 2003 1
Bailleul-sur-Thérain 60 2014 1
Beaufort-en-Santerre 80 2016 2
Beauvais 60 2019 3
Beuvardes 02 2003 1
Billy-sur-Aisne 02 1998 1
Bitry 60 2017 1
Bonneuil-les-Eaux 60 2010 1
Boves 80 2019 12
Brancourt-le-Grand 02 2010 1
Brasles 02 2003 1
Braye-en-Thiérache 02 2010 6
Brécy 02 2012 1
Bucy-le-Long 02 2019 3
Buironfosse 02 2015 1
Cayeux-sur-Mer 80 2019 8
Celles-sur-Aisne 02 2004 1
Cessières-Suzy 02 2009 1
Chantilly 60 2015 2
Chartèves 02 2010 4
Chézy-sur-Marne 02 2002 5
Chiry-Ourscamp 60 2013 1
Choisy-au-Bac 60 2019 29
Coincy 02 1999 1
Coivrel 60 2013 1
Compiègne 60 2019 75
Condé-en-Brie 02 2014 2
Corcy 02 2013 2
Cottenchy 80 2003 1
Courtemont-Varennes 02 2008 1
Coyolles 02 2019 5
Cuvilly 60 2015 3
Esquéhéries 02 2003 2
Essômes-sur-Marne 02 1995 2
Flavy-le-Martel 02 2010 1
Fleurines 60 2018 7
Fonsomme 02 2019 1
Fontaine-Chaalis 60 2018 7
Fontaine-Lavaganne 60 2010 1
Fort-Mahon-Plage 80 1999 1
Fossoy 02 2003 1
Fouencamps 80 2010 2
Fourdrain 02 1998 1
Fresnes-sous-Coucy 02 2011 1
Fresnoy-en-Chaussée 80 2015 2
Gouvieux 60 2015 2
Grandlup-et-Fay 02 2019 1
Grand-Rozoy 02 2016 3
Grougis 02 2013 1
Hangest-en-Santerre 80 2015 2
Hébécourt 80 2017 1
Hermes 60 2017 1
Hodenc-l'Évêque 60 2018 1
Ivors 60 2018 2
Jaulzy 60 2014 1
Lachapelle-aux-Pots 60 2015 1
La Chaussée-Tirancourt 80 2019 2
Lacroix-Saint-Ouen 60 2019 8
La Neuville-en-Hez 60 2018 3
Le Crotoy 80 1996 1
Le Hamel 80 1977 5
Le Plessis-Brion 60 2019 15
Lévignen 60 2010 2
Lierval 02 2005 1
Long 80 2017 1
Maizy 02 2004 1
Marly-Gomont 02 1998 2
Mont-d'Origny 02 2010 1
Montfaucon 02 1996 2
Montigny-l'Allier 02 2010 2
Mont-l'Évêque 60 2014 8
Montmacq 60 2018 3
Mont-Saint-Père 02 2008 12
Morcourt 80 2006 1
Morienval 60 2019 11
Nampcelles-la-Cour 02 2016 1
Neufmoulin 80 2019 4
Neuville-sur-Ailette 02 2003 1
Nogent-sur-Oise 60 2004 1
Nointel 60 2016 1
Origny-Sainte-Benoite 02 2009 1
Orrouy 60 2007 7
Parfondeval 02 2015 1
Parpeville 02 2015 1
Pierrefonds 60 2019 12
Pontarmé 60 2018 21
Ponthoile 80 1999 1
Pontpoint 60 2015 2
Pont-Sainte-Maxence 60 2009 5
Prémontré 02 2011 22
Rainvillers 60 2004 1
Ramicourt 02 2015 3
Raray 60 1996 1
Ressons-sur-Matz 60 2010 1
Retheuil 02 2018 2
Rethondes 60 2019 16
Rivery 80 1995 3
Saint-Aubin-Rivière 80 2010 1
Saint-Crépin-aux-Bois 60 2019 14
Saint-Eugène 02 2009 1
Saint-Gobain 02 2006 8
Saint-Jean-aux-Bois 60 2019 166
Saint-Léger-aux-Bois 60 2019 6
Saint-Maur 60 2010 1
Saint-Michel 02 2018 1
Saint-Nicolas-aux-Bois 02 2005 1
Saint-Quentin 02 1998 1
Saint-Quentin-en-Tourmont 80 2009 12
Saint-Sauveur 60 2019 17
Saint-Valery-sur-Somme 80 2013 1
Samoussy 02 2017 1
Senlis 60 2019 29
Septvaux 02 2012 8
Sequehart 02 2016 1
Thiers-sur-Thève 60 2018 4
Thory 80 2012 1
Tracy-le-Mont 60 2019 22
Tricot 60 2010 1
Trosly-Breuil 60 2019 1
Vallées en Champagne 02 2005 1
Varesnes 60 2006 1
Verneuil-en-Halatte 60 1999 1
Vieux-Moulin 60 2019 111
Villers-Cotterêts 02 2018 5
Villers Saint Frambourg-Ognon 60 2019 27
Vineuil-Saint-Firmin 60 1995 1

Informations sur l'espèce

C'est un oiseau migrateur qui n'arrive chez nous qu'en avril-mai, pour la reproduction. Il repart au plus tard en octobre dans ses quartiers d'hiver africains.
C'est durant leur migration que l'on peut les voir le plus facilement (tôt la matin), car ils se déplacent en bandes, en émettant de petits cris.
Il apprécie les vieilles forêts de feuillus (chênes, hêtres, charmes), au sol découvert et herbeux qui lui sert de terrain de chasse. Pour nicher il recherche des vieux arbres morts à cavités (souvent des anciennes cavités de pics).

En Picardie, il niche dans la région de Beauvais et au sud de l'Oise, dans les grandes forêts. Il est plus présent dans les forêts de Compiègne et de Laigue.
Non renseignée pour le moment
Une mauvaise gestion forestière, c'est à dire la coupe des vieux arbres où il pourrait nicher.
Le Gobemouche noir est considéré comme vulnérable au niveau régional.

La pose de nichoirs dans certaines forêts, où les arbres ne présentent pas suffisamment de cavités pour les accueillir.
Muscicapa hypoleuca

Signalements mensuels

Les informations données ici représentent l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.