Grenouille rieuse

Pelophylax ridibundus (Pallas, 1771)

Classe : Amphibia Ordre : Anura Famille : Ranidae Genre : Pelophylax

  • 337
    observations

  • 110
    communes

  • 131
    observateurs

  • Première observation
    1915

  • Dernière observation
    2021
Nom Departement Dernière observation Nombre d'observations
Abbeville 80 2009 1
Allonville 80 2019 1
Amiens 80 2020 6
Amigny-Rouy 02 2020 2
Amy 60 2017 1
Anizy-le-Grand 02 2021 4
Argœuves 80 2013 1
Athies-sous-Laon 02 2016 2
Bailleul-sur-Thérain 60 2018 1
Barenton-Bugny 02 2010 2
Beaucourt-sur-l'Ancre 80 2012 1
Belloy-sur-Somme 80 2019 1
Beuvardes 02 2020 2
Blacourt 60 2011 1
Blangy-Tronville 80 2012 13
Bourdon 80 2018 2
Boves 80 2019 11
Camon 80 2011 1
Cartigny 80 2018 2
Cayeux-sur-Mer 80 2010 1
Chambry 02 1915 1
Charmes 02 2020 2
Chaumont-en-Vexin 60 2020 4
Chavençon 60 2014 1
Cilly 02 1915 1
Cléry-sur-Somme 80 2016 3
Compiègne 60 2013 1
Contre 80 2016 4
Conty 80 2021 2
Corbie 80 2013 2
Courbes 02 2017 3
Creil 60 2013 1
Crépy-en-Valois 60 2018 2
Curchy 80 2020 1
Daours 80 2014 1
Dommartin 80 2017 1
Épagne-Épagnette 80 2018 2
Erches 80 2017 1
Ercheu 80 2020 1
Esmery-Hallon 80 2020 2
Estrées-Mons 80 2018 5
Étinehem-Méricourt 80 2010 1
Fleury 80 2014 1
Fouencamps 80 2017 4
Francières 60 2016 1
Frémontiers 80 2019 1
Gizy 02 2012 1
Glisy 80 2001 1
Guyencourt-sur-Noye 80 2017 1
Hailles 80 2018 2
Hannaches 60 2002 1
Houdancourt 60 2017 1
La Chaussée-Tirancourt 80 2017 20
La Fère 02 2015 1
Laon 02 2008 1
Lavacquerie 60 2018 1
Lavilletertre 60 2017 2
Le Plessis-Brion 60 2019 4
Les Autels 02 2014 5
Lierville 60 2017 1
Long 80 2019 2
Longpré-les-Corps-Saints 80 2019 2
Longueau 80 2018 4
Longueil-Annel 60 2019 5
Manicamp 02 2016 1
Mareuil-Caubert 80 2010 1
Marolles 60 2007 1
Merlieux-et-Fouquerolles 02 2017 7
Mesnil-Bruntel 80 2018 3
Miannay 80 2018 1
Montataire 60 2020 1
Morcourt 80 2016 1
Moreuil 80 2015 5
Moyencourt 80 2019 1
Nampty 80 2018 1
Nouvion-et-Catillon 02 2017 1
Ô-de-Selle 80 2018 3
Ollezy 02 1997 1
Péronne 80 2019 6
Picquigny 80 2009 2
Pithon 02 2014 1
Pont-de-Metz 80 2001 3
Ponthoile 80 2010 1
Pontpoint 60 2012 1
Pont-Remy 80 2013 1
Pont-Sainte-Maxence 60 2013 1
Port-le-Grand 80 2013 1
Prouzel 80 2016 1
Quevauvillers 80 1996 1
Remiencourt 80 2017 1
Ressons-sur-Matz 60 2011 2
Rivecourt 60 2014 2
Rouvroy 02 2018 67
Rouy-le-Grand 80 2019 2
Saint-Germer-de-Fly 60 2017 1
Saint-Pierre-es-Champs 60 2019 1
Saint-Quentin 02 2015 11
Saint-Simon 02 2018 1
Saveuse 80 2020 2
Servais 02 2017 8
Séry-Magneval 60 2006 1
Soucy 02 2020 1
Thennes 80 2020 7
Varesnes 60 2020 2
Verberie 60 2014 1
Vermand 02 2019 1
Verneuil-sur-Serre 02 1915 1
Vez 60 2018 2
Villers-Bretonneux 80 2017 1
Villers-lès-Roye 80 2019 10

Informations sur l'espèce

C'est une espèce introduite, présente dans toute la Picardie, essentiellement en vallées de Somme et de l'Oise. Elle apparaît fréquemment dans les autres régions de France à partir des années 1970, après son introduction volontaire comme source alimentaire, pour l’ornementation des bassins et pour son utilisation comme support d’études scientifiques. Elle a atteint la Picardie dans les années 1990. Initialement, la proximité d'agglomérations et autres bassins de population denses semblent avoir été des facteurs favorisant sa présence, probablement du fait des introductions multiples que cela a pu engendrer.
Elle colonise principalement les lacs, les grandes pièces d’eau et les bords de fleuves et de rivières, si possible avec une végétation riche. Elle est très aquatique.
La reproduction a lieu entre avril et juin, mais sa phase aquatique peut se prolonger jusqu'en septembre.
L'hivernage a lieu de novembre à mars.
L'espèce semble en expansion. Elle est en compétition alimentaire et territoriale avec les différentes espèces de Grenouilles vertes et d'autres amphibiens dont le Sonneur à ventre jaune.

La détermination des Grenouilles vertes est très complexe du fait de l'hétérogénéité au sein d’une même "espèce", de la similitude entre P.lessonae et P. kl. esculentus (hybride = klepton issu du croisement entre les 2 espèces vraies G de Lessona et G rieuse), et de variations intra-individuelles saisonnières chez les trois "espèces".

L’identification sur le terrain est parfois impossible et il est alors préférable de limiter la détermination au niveau du genre (Pelophylax sp.). Cependant, dans certaines circonstances, on peut tenter de déterminer les espèces en utilisant des critères bioacoustiques et/ou morphologiques. C'est notamment durant la période de reproduction qu'il est plus aisé de différencier P.ridibundus du couple P.lessonae/kl. esculentus.


Il s'agit de la plus grande des "Grenouilles vertes" ; elle peut atteindre 16 cm.
Le museau est arrondi, les pattes longues. Ses sacs vocaux sont gris sombre, et le tubercule métatarsien est petit (1/4 à 1/2 de la longueur du premier orteil), triangulaire et plat. Les pelotes copulatrices sont de couleur gris foncé et l'iris est sombre à noir.
Son chant est saccadé, comparable à un ricanement. Les strophes sont divisées en motifs séparés, de telle sorte qu'il est possible de les compter.

Rana cachinnans Pallas, 1814 | Rana persica Schneider, 1799 | Rana ridibunda Pallas, 1771

Signalements

Les informations données ici représentent l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.