Courtilière commune

Gryllotalpa gryllotalpa (Linnaeus, 1758)

Classe : Insecta Ordre : Orthoptera Famille : Gryllotalpidae Sous-Famille : Gryllotalpinae Genre : Gryllotalpa

  • 503
    observations

  • 133
    communes

  • 180
    observateurs

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2024
Nom Departement Dernière observation Nombre d'observations
Abbeville 80 2024 9
Ailly-sur-Somme 80 2020 1
Aizy-Jouy 02 2012 1
Amiens 80 2024 4
Amigny-Rouy 02 2001 3
Ancienville 02 2001 1
Andelain 02 2001 1
Appilly 60 2023 1
Arcy-Sainte-Restitue 02 2019 3
Babœuf 60 2004 3
Bailleval 60 2021 1
Beaurepaire 60 2014 1
Beautor 02 2000 1
Beauvais 60 2024 1
Belloy-sur-Somme 80 2024 6
Bernay-en-Ponthieu 80 2020 1
Beugneux 02 2020 1
Beuvardes 02 2016 2
Bichancourt 02 2000 1
Blacourt 60 2013 4
Blangy-Tronville 80 2020 3
Boismont 80 2024 4
Bourdon 80 2018 2
Boves 80 2023 10
Bresles 60 2023 1
Breuil-le-Sec 60 2023 1
Breuil-le-Vert 60 2013 1
Bussy-lès-Daours 80 2013 2
Cahon 80 2024 1
Cambron 80 2024 1
Camon 80 2020 2
Cayeux-sur-Mer 80 2022 2
Celles-sur-Aisne 02 2020 1
Chacrise 02 2018 1
Chivres-en-Laonnois 02 2020 4
Cierges 02 2017 2
Cinqueux 60 2018 3
Compiègne 60 2017 3
Corbeny 02 1997 1
Coulonges-Cohan 02 2018 2
Crécy-en-Ponthieu 80 2021 2
Crépy-en-Valois 60 2017 1
Daours 80 2013 2
Deuillet 02 2001 2
Dommartin 80 2021 1
Épagne-Épagnette 80 2024 5
Épieds 02 2010 1
Esmery-Hallon 80 2020 2
Essômes-sur-Marne 02 2022 3
Falvy 80 2023 1
Faverolles 02 2015 1
Favières 80 2024 5
Feigneux 60 2000 1
Fère-en-Tardenois 02 2024 8
Folembray 02 2004 1
Fontaine-Chaalis 60 2017 1
Fontaine-sur-Somme 80 2021 1
Forest-Montiers 80 2022 6
Fort-Mahon-Plage 80 2023 13
Glisy 80 2024 1
Goussancourt 02 2017 1
Grand-Laviers 80 2024 1
Hailles 80 2017 5
Labruyère 60 2018 2
La Chaussée-Tirancourt 80 2022 32
La Ferté-Milon 02 2022 1
Lamorlaye 60 2022 1
Lanchères 80 2020 2
La Neuville-Roy 60 2020 3
Laon 02 2016 1
Le Crotoy 80 2020 2
Les Septvallons 02 2019 1
Lhuys 02 2021 1
Liancourt 60 2021 1
Liercourt 80 2019 1
Liesse-Notre-Dame 02 2020 7
Long 80 2023 7
Longpré-les-Corps-Saints 80 2023 2
Manicamp 02 2000 2
Marchais 02 2016 1
Mareuil-Caubert 80 2023 5
Marolles 60 2013 6
Mauregny-en-Haye 02 2022 4
Mérélessart 80 2019 1
Missy-lès-Pierrepont 02 2020 1
Monampteuil 02 2012 1
Monceaux 60 2023 10
Monchy-Humières 60 2022 1
Monsures 80 2021 1
Montaigu 02 1998 1
Morcourt 80 2023 2
Moreuil 80 2018 7
Moulin-sous-Touvent 60 2012 1
Muret-et-Crouttes 02 2010 1
Nampont 80 1999 2
Noyelles-sur-Mer 80 2024 22
Osly-Courtil 02 2022 2
Oust-Marest 80 2021 1
Picquigny 80 2011 1
Pierrefonds 60 1996 1
Pierrepont 02 2022 8
Plailly 60 2023 1
Ponthoile 80 2023 25
Pont-Noyelles 80 2013 1
Pont-Remy 80 2021 2
Port-le-Grand 80 2024 10
Quend 80 2021 3
Ramicourt 02 2013 1
Rosoy 60 2017 1
Royaucourt-et-Chailvet 02 2017 1
Rue 80 2023 5
Sacy-le-Grand 60 2024 13
Saigneville 80 2024 8
Saint-Michel 02 2017 1
Saint-Quentin-en-Tourmont 80 2024 80
Saint-Vaast-de-Longmont 60 2023 3
Senlis 60 2021 2
Séry-Magneval 60 2021 5
Silly-la-Poterie 02 2021 1
Soissons 02 2017 1
Soucy 02 2022 2
Taillefontaine 02 2001 1
Thiescourt 60 1997 1
Urcel 02 2006 3
Varesnes 60 2023 1
Vassens 02 2022 1
Verderonne 60 2012 2
Vez 60 2024 1
Viels-Maisons 02 2016 2
Villeneuve-sur-Fère 02 2017 1
Villers-sur-Auchy 60 2014 2
Villers-sur-Authie 80 2021 2
Woignarue 80 2009 1

Informations sur l'espèce

Assez rare en Picardie, La Courtilière est présente de façon localisée et fragmentée dans les 3 départements. On la rencontre essentiellement le long de la vallée de la Somme, de la vallée de l’Oise, et également dans l’Aisne : à l’est de Laon, au sud de Soissons….
Nocturne, vivant dans des galeries souterraines, la « taupe-grillon » est discrète, ce qui rend son observation très aléatoire.
Elle affectionne les terrains meubles, légers et frais, les milieux humides avec une végétation basse, s’accommodant également des sous-sol glaiseux. Elle fréquente les bords d’étangs, les marais, les prairies fraîches de fond de vallée, mais aussi les jardins ("courtils" en vieux français) d'où son nom.
C'est une espèce qui vit essentiellement sous terre. On peut la rencontrer dans des endroit inattendus tels que des tas de fumiers.
Adultes et larves, tout en creusant des galeries, se nourrissent de vers de terre, de divers invertébrés, mais également de racines, de tubercules…
L’adulte peut se rencontrer toute l’année, mais il est surtout visible en surface lors de la période de reproduction de la mi-avril à la mi-juin. C’est à cette période que le mâle fait entendre sa stridulation à l’entrée des galeries.
Après accouplement, les œufs sont pondus sous terre. Fait remarquable chez les insectes, la femelle a un comportement maternel envers les œufs et les jeunes larves. Une fois devenues autonomes, ces larves creusent leurs propres galeries et vivent sous terre.. Elles se développent en 2 à 3 ans, puis se reproduisent à leur tour. Elles peuvent vivre plusieurs années.
Elle est jugée vulnérable "VU" sur la liste rouge des espèces menacées de Picardie car les milieux humides se dégradent.
Ce très grand insecte (50mm) ne peut être confondu avec aucun autre Orthoptère : il est caractérisé par des pattes avant adaptées au creusement : très larges et munies de fortes griffes.
Sa stridulation est aussi remarquable : un long bourdonnement doux mais assez strident, émis le soir, à l’entrée des galeries.
Gryllotalpa gryllus (Linnaeus, 1758) | Gryllotalpa vulgaris Latreille, 1804 | Gryllus gryllotalpa Linnaeus, 1758

Signalements

Les informations données ici représentent l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.