Bourdon des jardins

Bombus hortorum (Linnaeus, 1760)

Classe : Insecta Ordre : Hymenoptera Famille : Apidae Sous-Famille : Apinae Tribu : Bombini Genre : Bombus

  • 142
    observations

  • 84
    communes

  • 31
    observateurs

  • Première observation
    2011

  • Dernière observation
    2020
Nom Departement Dernière observation Nombre d'observations
Ailly-sur-Noye 80 2019 1
Albert 80 2020 2
Allonville 80 2019 3
Any-Martin-Rieux 02 2018 1
Aubercourt 80 2016 2
Aubigny 80 2016 1
Aubvillers 80 2020 2
Bacouel-sur-Selle 80 2019 1
Bertangles 80 2019 1
Béthisy-Saint-Pierre 60 2015 2
Biaches 80 2016 2
Blangy-Tronville 80 2018 1
Bonnay 80 2018 1
Bosquel 80 2012 1
Bouquemaison 80 2019 1
Bouzincourt 80 2019 1
Braches 80 2020 1
Cachy 80 2019 1
Camon 80 2018 1
Cappy 80 2020 3
Cardonnette 80 2019 3
Cayeux-en-Santerre 80 2018 1
Cerisy 80 2020 1
Crécy-en-Ponthieu 80 2016 1
Damery 80 2019 1
Daours 80 2020 8
Démuin 80 2020 9
Doingt 80 2016 2
Domart-sur-la-Luce 80 2017 2
Dommartin 80 2019 2
Douilly 80 2019 1
Dury 80 2020 2
Éclusier-Vaux 80 2019 4
Élincourt-Sainte-Marguerite 60 2018 2
Erches 80 2019 2
Folleville 80 2017 1
Foreste 02 2019 1
Fouilloy 80 2020 3
Fréchencourt 80 2017 1
Frise 80 2011 1
Glisy 80 2019 1
Grattepanche 80 2017 1
Hamelet 80 2016 2
Hangard 80 2020 2
Harponville 80 2019 2
Heilly 80 2017 1
Hem-Hardinval 80 2019 1
Hirson 02 2020 1
La Chaussée-Tirancourt 80 2016 1
La Faloise 80 2011 1
La Flamengrie 02 2020 1
Lamotte-Warfusée 80 2016 2
La Vallée-au-Blé 02 2020 1
Le Hamel 80 2016 1
Lévignen 60 2012 1
Limeux 80 2017 2
Longueau 80 2016 1
Mailly-Raineval 80 2017 1
Maissemy 02 2018 1
Margny-sur-Matz 60 2013 1
Marieux 80 2019 3
Mers-les-Bains 80 2019 1
Molliens-au-Bois 80 2019 2
Monceaux 60 2017 2
Moreuil 80 2020 2
Noyon 60 2018 1
Ô-de-Selle 80 2019 1
Origny-en-Thiérache 02 2018 1
Pierrepont 02 2018 1
Poulainville 80 2019 1
Rainneville 80 2019 1
Ramicourt 02 2018 1
Sains-en-Amiénois 80 2019 3
Sainte-Preuve 02 2013 1
Saint-Michel 02 2018 5
Saint-Paul 60 2015 1
Saint-Pierre-es-Champs 60 2012 1
Sauvillers-Mongival 80 2020 1
Sissonne 02 2016 2
Thennes 80 2018 2
Vauvillers 80 2017 1
Vignacourt 80 2017 1
Villers-Bretonneux 80 2020 3
Watigny 02 2018 2

Informations sur l'espèce

Le Bourdon des jardins se rencontre partout où on trouve des arbres, récoltant pollen et nectar sur les fleurs à corolle profonde. Les colonies de bourdon des jardins sont assez petites (quelques dizaines d’ouvrières ) et de courte durée (14 semaines).
Le Bourdon des jardins semble moins abondant, même si, pour l’instant, seules 10% des communes picardes ont un signalement pour les Bourdons.
Il fréquente tous les milieux fleuris avec des arbres : jardins, vergers, friches, lisières de bois...
Le Bourdon des jardins butine un grande variété de plantes fleuries en particulier les fleurs à corolle profonde. En Picardie, on le trouve sur les Lamiacées (Ortie blanche, Lavande, Romarin) ; les Fabacées (Luzerne, Trèfles) ; les Rosacées (Arbres fruitiers, Ronces) ; les Boraginacées (Consoude, Phacélie).

Son nid est situé sur le sol (tas d’herbe, compost) ou juste sous la surface dans un ancien nid de petits rongeurs.

Période de vol de Mars à Septembre

Au printemps : la Reine sort de sa diapause et se met à chercher une cavité pour fonder sa colonie. Elle construit les fondations de sa colonie en élevant les premières ouvrières. Puis, les ouvrières travaillent au développement de la colonie, la Reine continue de pondre.
En Eté : La colonie élève des sexués, jeunes femelles et mâles qui s’envole et s’accouplent. Certaines Reines peuvent fonder une deuxième génération cette même année.
En Automne : Les femelles fécondées (Reines) cherchent une petite cachette pour passer la mauvaise saison. Dans cette cachette (sous l'écorce d'un arbre, une anfractuosité,...), elles entrent en vie ralentie (diapause).
En Hiver : Elles affrontent les rigueurs de l'hiver en hibernant dans cette cachette à l'abri du froid.

Le Bourdon des jardins est classé sur les liste rouge européenne en Préoccupation mineure (LC) et Liste rouge de Belgique en Quasi menacée (NT.
C’est une espèce commune qui semble se raréfier depuis quelques années.

Protection :
- Ne pas utiliser de pesticides
- Préserver jusqu'à la fin de l'été, les fleurs en bords de champs, en bords de route ; les lisières de bois
- Favoriser les friches, les trèfles...

Bourdon de Robe noire à 3 bandes jaunes et au "cul" blanc.

Sa tête est longue. Sa langue est très longue (la plus longue langue des bourdons), cela lui permet de butiner les fleurs à corolle profonde.
La Reine est un bourdon de taille moyenne 17-22 mm ; les ouvrières sont plus petites 11-16 mm ; le mâle mesure 13-15 mm.

Confusion possible avec le Bourdon des friches et son Bourdon-coucou le Psithyre barbu.

Aucun synonyme pour ce taxon

Signalements

Les informations données ici représentent l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.