Melanostoma scalare (Fabricius, 1794)

Classe : Insecta Ordre : Diptera Famille : Syrphidae Genre : Melanostoma

  • 232
    observations

  • 80
    communes

  • 60
    observateurs

  • Première observation
    2009

  • Dernière observation
    2024
Nom Departement Dernière observation Nombre d'observations
Allonne 60 2016 2
Any-Martin-Rieux 02 2018 1
Auteuil 60 2014 1
Avilly-Saint-Léonard 60 2018 1
Bazoches-et-Saint-Thibaut 02 2018 1
Beaumé 02 2014 1
Beauvais 60 2016 6
Béhéricourt 60 2023 1
Bernay-en-Ponthieu 80 2022 1
Béthisy-Saint-Pierre 60 2017 3
Blangy-Tronville 80 2016 1
Bouillancy 60 2023 1
Boves 80 2016 1
Cambronne-lès-Clermont 60 2022 6
Cappy 80 2018 4
Cayeux-en-Santerre 80 2014 1
Celles-sur-Aisne 02 2016 1
Cinqueux 60 2020 4
Compiègne 60 2017 4
Cuise-la-Motte 60 2017 2
Daours 80 2015 1
Dohis 02 2014 1
Dorengt 02 2017 1
Éclusier-Vaux 80 2019 5
Élincourt-Sainte-Marguerite 60 2018 20
Feigneux 60 2014 3
Fitz-James 60 2022 1
Flavy-le-Martel 02 2024 1
Fort-Mahon-Plage 80 2016 1
Fouquenies 60 2018 2
Fourdrinoy 80 2017 1
Fresnoy-la-Rivière 60 2019 1
Gizy 02 2024 1
Grandlup-et-Fay 02 2021 1
Hirson 02 2022 3
Hodenc-l'Évêque 60 2014 1
Jaux 60 2014 2
Laboissière-en-Thelle 60 2014 3
La Flamengrie 02 2014 1
Lanches-Saint-Hilaire 80 2017 2
La Neuville-Roy 60 2020 1
Lerzy 02 2014 1
Lévignen 60 2016 1
Luzoir 02 2014 1
Marest-Dampcourt 02 2015 1
Mareuil-Caubert 80 2015 1
Marly-Gomont 02 2014 1
Marolles 60 2014 5
Monceaux 60 2023 17
Monchy-Saint-Éloi 60 2015 1
Montgobert 02 2016 1
Neuve-Maison 02 2017 1
Ons-en-Bray 60 2014 1
Origny-en-Thiérache 02 2015 1
Plailly 60 2023 18
Pont-Sainte-Maxence 60 2016 1
Proisy 02 2015 1
Reilly 60 2016 1
Rocquemont 60 2016 3
Rosoy 60 2020 3
Sacy-le-Grand 60 2020 1
Saint-Aubin-en-Bray 60 2020 1
Saint-Germain-la-Poterie 60 2014 2
Saint-Martin-le-Nœud 60 2014 1
Saint-Michel 02 2017 16
Saint-Paul 60 2016 3
Saint-Pierre-es-Champs 60 2016 17
Saint-Quentin-en-Tourmont 80 2017 1
Saint-Vaast-de-Longmont 60 2014 1
Saveuse 80 2018 3
Silly-Tillard 60 2014 5
Thiescourt 60 2014 2
Verneuil-en-Halatte 60 2019 2
Versigny 02 2018 3
Vieux-Moulin 60 2014 5
Ville 60 2015 2
Villers-Bretonneux 80 2016 1
Villers-Saint-Paul 60 2022 1
Villers-sur-Auchy 60 2015 1
Watigny 02 2014 1

Informations sur l'espèce

Melanostoma scalare est une espèce de syrphe courante en Picardie, qui s’observe butinant diverses fleurs, ou simplement posée sur une surface ensoleillée.
On le retrouve dans les milieux plus ou moins humides (forêts, prairies), tout comme dans les milieux anthropisés (milieux liés à l’activité humaine), tels que les jardins, les parcs, les lisières ou près des cultures. Les adultes butinent les fleurs de diverses plantes, telles que les graminées, les ombellifères, les plantains, l’ail des ours, le saule rampant, les renoncules…
Les larves se développent dans la litière des boisements humides ou dans les touffes d’herbe où elles se nourrissent des larves d’autres Diptères et occasionnellement de pucerons.
Les adultes volent d’avril à octobre, avec un pic entre juin et août.
Cette espèce, très courante, ne semble pas menacée, et ses populations semblent stables en Picardie.
7-9 mm. Melanostoma scalare n’est pas l’espèce de syrphe la plus aisée à reconnaître. Les deux sexes ont des apparences différentes. Les mâles ont de gros yeux qui se touchent, un abdomen plutôt rectangulaire, avec des tâches jaunes également rectangulaires, voire carrées. Les femelles ont les yeux séparés, un abdomen globalement ovale et étiré, avec des tâches jaunes relativement triangulaires.
Le mâle de Melanostoma scalare peut se confondre avec des espèces du genre Platycheirus, desquels il se différencie par des tarses avant non-élargis. Il peut également se confondre avec le mâle de Melanostoma mellinum (ou d’autres Melanostoma). M. scalare mâle a les ailes qui dépassent de l'abdomen, tandis que M. mellinum a les ailes qui ne dépassent pas son abdomen.
Les femelles de Melanostoma scalare se confondent avec les femelles d’autres Melanostoma, dont Melanostoma mellinum. Il est plus difficile de les différencier entre-elles, puisqu’il faut observer des caractères qui nécessitent l’utilisation d’une loupe. Les femelles de M. scalare arborent une pruinosité (pilosité courte) sur quasiment toute la face, et leur arista (filament au dessus de l’antenne) arbore de courts poils hirsutes.
Syrphus scalaris Fabricius, 1794

Signalements

Les informations données ici représentent l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.