Argus frêle

Cupido minimus (Fuessly, 1775)

Classe : Insecta Ordre : Lepidoptera Famille : Lycaenidae Sous-Famille : Polyommatinae Tribu : Polyommatini Genre : Cupido

  • 836
    observations

  • 120
    communes

  • 173
    observateurs

  • Première observation
    1929

  • Dernière observation
    2024
Nom Departement Dernière observation Nombre d'observations
Amifontaine 02 2024 33
Amigny-Rouy 02 2020 1
Attichy 60 2023 1
Audignicourt 02 2022 2
Audigny 02 2020 1
Bailleul-sur-Thérain 60 2023 27
Beaucamps-le-Jeune 80 2022 1
Beauchamps 80 2011 1
Beaurieux 02 2013 1
Belloy-sur-Somme 80 2022 1
Béthisy-Saint-Martin 60 2021 4
Béthisy-Saint-Pierre 60 2024 1
Blangy-sous-Poix 80 2017 1
Blangy-Tronville 80 2015 1
Blérancourt 02 2023 1
Bouchon 80 2011 2
Bouttencourt 80 2018 3
Braches 80 2020 1
Briquemesnil-Floxicourt 80 2020 1
Bucy-le-Long 02 2016 1
Cerny-en-Laonnois 02 2019 2
Cessières-Suzy 02 2000 1
Chevregny 02 2022 1
Chipilly 80 2023 3
Chirmont 80 2022 1
Chouy 02 2016 2
Concevreux 02 2012 1
Courtemanche 80 2020 1
Croixrault 80 2022 3
Crouy-Saint-Pierre 80 2022 1
Daméraucourt 60 2021 2
Démuin 80 2024 2
Droizy 02 2017 1
Dury 80 2019 5
Éclusier-Vaux 80 2014 1
Équennes-Éramecourt 80 2023 6
Famechon 80 2005 2
Feigneux 60 2021 11
Ferrières 60 2020 5
Flavacourt 60 2021 3
Flavigny-le-Grand-et-Beaurain 02 2020 1
Fontaine-Lavaganne 60 2022 3
Frémontiers 80 2019 1
Fresnoy-au-Val 80 2021 4
Gamaches 80 2018 9
Gandelu 02 2021 2
Gourchelles 60 2013 2
Hangest-sur-Somme 80 2022 5
Heilly 80 2010 1
Herchies 60 2021 2
Héricourt-sur-Thérain 60 2022 1
Hermes 60 1996 1
Hornoy-le-Bourg 80 2016 1
Inval-Boiron 80 2020 4
La Chaussée-Tirancourt 80 2007 12
La Faloise 80 2013 4
Lafresguimont-Saint-Martin 80 2018 7
Lahoussoye 80 2022 1
Lalande-en-Son 60 2022 2
La Malmaison 02 2024 24
Lanches-Saint-Hilaire 80 2007 1
Landifay-et-Bertaignemont 02 2022 1
Lannoy-Cuillère 60 2014 6
Lappion 02 2022 81
La Selve 02 2022 29
Lataule 60 2021 2
Le Quesne 80 2020 2
Loueuse 60 2023 1
Maast-et-Violaine 02 2022 2
Maisnières 80 2020 4
Mareuil-la-Motte 60 1958 1
Marizy-Sainte-Geneviève 02 2022 1
Marseille-en-Beauvaisis 60 2022 17
Méneslies 80 2021 2
Méréaucourt 80 2015 1
Mers-les-Bains 80 2024 7
Milly-sur-Thérain 60 2022 1
Monceau-le-Neuf-et-Faucouzy 02 2014 1
Monchy-Saint-Éloi 60 2018 1
Montaigu 02 2023 4
Montdidier 80 2013 1
Mont-d'Origny 02 2017 1
Mont-l'Évêque 60 1929 1
Mortefontaine 02 2022 1
Mory-Montcrux 60 2020 1
Moulin-sous-Touvent 60 2023 5
Moyenneville 80 2020 1
Namps-Maisnil 80 2020 1
Nampteuil-sous-Muret 02 2022 2
Neslette 80 2012 5
Neuville-Coppegueule 80 2021 23
Nizy-le-Comte 02 2018 4
Nogent-l'Artaud 02 2013 1
Oulchy-la-Ville 02 2020 1
Oust-Marest 80 2018 2
Paissy 02 2017 3
Parnes 60 2019 3
Pernant 02 2019 8
Picquigny 80 2022 1
Pommiers 02 2017 4
Puiseux-en-Bray 60 2022 2
Retheuil 02 2019 1
Romescamps 60 2013 3
Saint-Aubin-en-Bray 60 2023 14
Saint-Aubin-Montenoy 80 2021 8
Saint-Aubin-Rivière 80 2013 2
Saint-Erme-Outre-et-Ramecourt 02 2022 45
Saint-Félix 60 2023 3
Saint-Germer-de-Fly 60 2022 1
Saintines 60 2022 1
Saint-Léger-sur-Bresle 80 2019 1
Saint-Pierre-es-Champs 60 2024 144
Sérifontaine 60 2013 1
Sissonne 02 2022 89
Thieulloy-l'Abbaye 80 2019 1
Tours-en-Vimeu 80 2023 1
Trois-Rivières 80 2024 1
Villeneuve-sur-Aisne 02 2013 1
Villeneuve-sur-Verberie 60 1955 1
Villers-Agron-Aiguizy 02 2023 3

Informations sur l'espèce

Les populations de ce minuscule papillon sont assez dispersées dans les trois départements. Il est considéré comme assez rare. Mais très discret, il passe facilement inaperçu et sa répartition est sans doute sous-estimée.
Les Argus frêles se rassemblent souvent sur les talus ensoleillés à l’abri du vent, ou sur les zones humides, pour s’abreuver.
Ce papillon recherche les pentes chaudes ensoleillées sur sol calcaire où se développe l’Anthyllide vulnéraire. On le rencontre sur les friches, les talus, les dunes, les pelouses sèches et les endroits caillouteux.
L’adulte apprécie les fabacées : anthyllide, hippocrépide, coronille, mélilot, lotier, trèfle, etc.
La chenille se nourrit essentiellement d’Anthyllide vulnéraire.
Les adultes volent de mai à août, généralement en deux générations, en mai-juin puis août. Après l'accouplement, la femelle pond ses œufs sur les boutons floraux d’anthyllide (plante-hôte de la chenille).
Les chenilles se nourrissent, se reposent et muent, bien camouflées, à l’intérieur de la fleur. En fin de croissance, certaines donnent les papillons de fin d’été, tandis que d’autre entrent en vie ralentie pour passer l’hiver. Au printemps, après nymphose, elles se transformeront en papillons.

Particularité :
En fin de croissance, comme pour bon nombre de Lycaenidae, les chenilles libèrent une substance nutritive qui attire les fourmis, celles-ci les soignent alors jusqu’à l’émergence du papillon. Cette symbiose (facultative) assure aux chenilles, une protection contre les prédateurs et les parasitoïdes et elle assure aux fourmis une source de nourriture.
Cette espèce est évaluée comme quasi menacée (NT) sur la liste rouge des espèces menacées de Picardie. En effet, un régression de ces populations a été observé. Cette régression est liée à la raréfaction de l’anthyllide, nourriture de sa chenille, qui peut être provoqué par les fauches répétées et la fumure des prairies maigres.
C’est le plus petit des azurés : ses ailes antérieures mesurent moins de 15 mm. Le dessus des ailes est brun bleuté, frangé de blanc. Leur revers présente des points noirs annelés de blanc sur un fond gris clair.
La confusion est parfois possible avec :
- Le (href="/espece/54213">Demi-argus (Cyaniris semiargus)), dont le revers est très proche, mais ce papillon est plus grand et bleu-violet.
- L'(href="/especes/54052">Azuré des nerpruns (Celastrina argiolus)), mais ce dernier, plus grand, est franchement bleu et présente sur le revers des points noirs sans auréole blanche (et il vole plus rarement au ras du sol).
Cupido carswelli Stempffer, 1927 | Cupido minima (Fuessly, 1775) | Cupido minimus alsoides (Gerhard, 1851) | Cupido minimus minimus (Fuessly, 1775) | Cupido minimus trinacriae Verity, 1919 | Lycaena alsus (Denis & Schiffermüller, 1775) | Lycaena alsus alsoides Gerhard, 1851 | Lycaena minima (Fuessly, 1775) | Lycaena minimus (Fuessly, 1775) | Papilio minimus Fuessly, 1775

Signalements

Les informations données ici représentent l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.