Gomphe à pinces

Onychogomphus forcipatus (Linnaeus, 1758)

Classe : Insecta Ordre : Odonata Famille : Gomphidae Genre : Onychogomphus
1 taxon(s) inférieur(s) agrégé(s) sur cette fiche

  • 89
    observations

  • 55
    communes

  • 48
    observateurs

  • Première observation
    1990

  • Dernière observation
    2022
Nom Departement Dernière observation Nombre d'observations
Abbécourt 02 2021 1
Aizy-Jouy 02 2020 1
Ambrief 02 2022 1
Beaurieux 02 2020 5
Belleu 02 2021 1
Berneuil-sur-Aisne 60 2020 1
Bitry 60 2022 1
Bouffignereux 02 2020 1
Bourg-et-Comin 02 2012 1
Bucy-le-Long 02 2017 1
Chauny 02 2021 1
Chermizy-Ailles 02 2012 2
Chiry-Ourscamp 60 2021 5
Choisy-au-Bac 60 2022 2
Compiègne 60 2021 2
Concevreux 02 2020 2
Courboin 02 2020 1
Coye-la-Forêt 60 2020 1
Crouy 02 2021 2
Cuiry-lès-Chaudardes 02 2020 2
Cys-la-Commune 02 2017 2
Effry 02 2021 2
Essômes-sur-Marne 02 2021 1
Fère-en-Tardenois 02 2021 2
Fontenoy 02 2022 1
Gamaches 80 1996 3
Gland 02 2021 1
Hailles 80 1997 1
Hirson 02 2019 3
Jaulgonne 02 2021 2
Jaulzy 60 2009 1
La Bouteille 02 2018 1
L'Épine-aux-Bois 02 2018 1
Les Septvallons 02 2017 2
Limé 02 2013 1
Œuilly 02 2012 4
Ognes 02 2021 1
Paissy 02 2012 1
Pierrefonds 60 2022 1
Pierrepont 02 2008 1
Presles-et-Boves 02 2021 1
Reuilly-Sauvigny 02 2018 2
Rhuis 60 2019 1
Ribemont 02 2020 1
Romery 02 2021 1
Roucy 02 2015 1
Saint-Jean-aux-Bois 60 2022 2
Saint-Mard 02 2017 1
Saint-Michel 02 2019 3
Sissonne 02 2012 1
Soupir 02 2017 1
Trélou-sur-Marne 02 2021 2
Vieux-Moulin 60 2020 2
Villiers-Saint-Denis 02 2012 1
Watigny 02 2013 2

Informations sur l'espèce

Cette espèce est surtout présente dans le département de l'Aisne (vallée de la Marne, région d'Hirson, Thiéarche)). Dans le reste de la Picardie, il a été vu de façon plus localisée, dans les vallées de l'Aisne (60) et de la Bresle (80). Période de vol: avril à début août.
Il vit principalement dans les ruisseaux, fleuves, canaux, et grands lacs (mais à surface suffisamment agitée). Il fréquente aussi les pelouses sèches (vallée de l'Aisne).
Non renseignée pour le moment
L'aménagement et la pollution des cours d'eau où il se reproduit, qui altèrent la qualité et l'oxygénation de l'eau et modifient les courants. Le batillage provoqué par les bateaux pourrait être responsable de la mort de beaucoup d'individus à l'émergence.
Le Gomphe à pinces semble avoir du mal à se maintenir en Picardie, même s'il n'est plus sur la liste rouge régionale.
L'ensemble des milieux qu'il fréquente doit être conservé et géré de façon à préserver son habitat.
Non renseignée pour le moment
Aeschna hamata Charpentier, 1825 | Libellula forcipata Linnaeus, 1758 |

Signalements

Les informations données ici représentent l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.