Cordulie à taches jaunes

Somatochlora flavomaculata (Vander Linden, 1825)

Classe : Hexapoda Ordre : Odonata Famille : Corduliidae Genre : Somatochlora

  • 402
    observations

  • 55
    communes

  • 93
    observateurs

  • Première observation
    1982

  • Dernière observation
    2018
Nom Departement Dernière observation Nombre d'observations
Ailly-sur-Somme 80 2009 1
Annois 02 2014 1
Arcy-Sainte-Restitue 02 2013 2
Belloy-sur-Somme 80 2017 4
Blangy-Tronville 80 2017 37
Boves 80 2016 101
Chermizy-Ailles 02 1999 2
Chivres-en-Laonnois 02 2012 6
Cinqueux 60 2014 14
Corbeny 02 1996 2
Coye-la-Forêt 60 2017 1
Craonne 02 1988 2
Épieds 02 2008 1
Étouvelles 02 1982 1
Festieux 02 2014 4
Forest-Montiers 80 2014 1
Houdancourt 60 2016 1
Labruyère 60 2018 2
La Chaussée-Tirancourt 80 2017 13
Lacroix-Saint-Ouen 60 1983 2
Laon 02 2017 14
Laval-en-Laonnois 02 2017 1
Liesse-Notre-Dame 02 2018 9
Mâchecourt 02 2012 1
Marchais 02 2000 3
Marest-Dampcourt 02 2018 2
Mareuil-sur-Ourcq 60 2011 1
Marolles 60 2018 31
Mauregny-en-Haye 02 2012 1
Missy-lès-Pierrepont 02 2012 3
Monceaux 60 2018 12
Montaigu 02 2009 2
Moreuil 80 2009 3
Neufchelles 60 2011 1
Parfondru 02 2012 1
Picquigny 80 2009 2
Pierrepont 02 2018 25
Plailly 60 2014 1
Rouvroy 02 2015 1
Royaucourt-et-Chailvet 02 2018 7
Sacy-le-Grand 60 2017 20
Saint-Martin-Longueau 60 2015 4
Saint-Quentin 02 2008 1
Samoussy 02 2014 9
Sissonne 02 2001 4
Thennes 80 2014 1
Treux 80 2011 1
Trois-Rivières 80 2013 1
Urcel 02 2018 17
Vailly-sur-Aisne 02 2015 1
Vaucelles-et-Beffecourt 02 2018 2
Verderonne 60 2017 1
Versigny 02 2012 8
Vesles-et-Caumont 02 2010 1
Villers-sur-Authie 80 2012 6

Informations sur l'espèce

Près des 2/3 des communes où elle est observée se trouvent dans l'Aisne (vallées de l'Ardon et de la Souche, forêt de Vauclair,...), mais elle fréquente toute la région de manière localisée (littoral et vallées de la Somme, de l'Avre et de l'Ancre (80); marais tourbeux, forêt de Compiègne et vallées de l'Ourcq (60)). Période de vol: principalement entre juin et juillet.
Cette espèce assez discrète fréquente les marais et bas-marais à végétation abondante d'hydrophytes et d'hélophytes (roseaux, carex), mais aussi les tourbières légèrement acides et les petits étangs, en milieux semi-ouverts.
Non renseignée pour le moment
La disparition (assèchement par drainage, curage,...), l'aménagement et la fermeture des zones humides dont elle dépend pour vivre et se reproduire. L'altération de la qualité des eaux par diverses pollutions (liées à l'urbaisation, l'agriculture,...).
Il faut veiller à conserver les zones humides semi-ouvertes en assurant une gestion mesurée de celles-ci, pour éviter qu'elles ne se referment, tout en conservant des parties buissonnantes.
Libellula flavomaculata Vander Linden, 1825 |

Signalements mensuels

Les informations données ici représentent l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.