Eurygaster austriaca (Schrank, 1776)

Classe : Insecta Ordre : Hemiptera Famille : Scutelleridae Genre : Eurygaster

  • 38
    observations

  • 29
    communes

  • 44
    observateurs

  • Première observation
    2012

  • Dernière observation
    2021
Nom Departement Dernière observation Nombre d'observations
Aizy-Jouy 02 2020 2
Belleu 02 2016 1
Berzy-le-Sec 02 2020 1
Bovelles 80 2019 1
Breuil-le-Sec 60 2018 1
Bucy-le-Long 02 2021 4
Caillouël-Crépigny 02 2020 1
Cambronne-lès-Clermont 60 2019 1
Cauffry 60 2019 1
Chevrières 60 2018 1
Crézancy 02 2013 1
Dhuizel 02 2019 1
Éplessier 80 2020 1
Gizy 02 2019 1
Hirson 02 2020 1
Laboissière-en-Thelle 60 2019 3
La Capelle 02 2020 1
La Malmaison 02 2019 2
La Neuville-Roy 60 2019 1
Le Nouvion-en-Thiérache 02 2020 1
Maast-et-Violaine 02 2020 1
Montataire 60 2018 1
Montlognon 60 2015 1
Pinon 02 2019 1
Proisy 02 2018 1
Saint-Michel 02 2020 2
Sissy 02 2019 1
Vauxtin 02 2019 1
Villers-Saint-Paul 60 2018 1

Informations sur l'espèce

L’espèce est présente dans toute la France. En Picardie, on l'observe de plus en plus au fil des années mais cela est peut être dû a une pression de prospection plus importante.
Cette punaise se capture généralement au filet-fauchoir sur de grandes Graminées dans les milieux thermophiles.
Elle se trouve principalement dans les friches et sur les coteaux calcaires, dans les milieux secs où on peut observer des Graminées de grandes tailles.
Les larves et les adultes se nourrissent de Graminées de grandes tailles comme l’Avoine.
L'espèce est observée de mai à octobre en Picardie. Elle passe l'hiver au stade imago (adulte) à l'abri du froid sous les écorces ou dans la litière.
Eurygaster austriaca ne semble pas menacée actuellement et il est même possible qu'elle soit en expansion.
Le maintien des milieux ouverts thermophiles comme certaines friches et coteaux calcaires, avec la présence de hautes graminées lui sont bénéfiques.
11 à 13 mm
Eurygaster austriaca est la plus grande espèces du genre Eurygaster, elle se distingue facilement des autres par :
- sa carène claire sur le scutellum (au milieu du dos).
- l’avant de sa tête où les jugas (joues) cachent le clypéus.
Cimex austriaca Schrank, 1776 | Eurygaster austriaca austriaca (Schrank, 1776) | Eurygaster austriaca seabrai China, 1938 | Eurygaster austriacus (Schrank, 1776) | Eurygaster hottentotta auct. non (Fabricius, 1775) | Eurygaster nigrocucullata (Goeze, 1778)

Signalements

Les informations données ici représentent l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.