Enoplops scapha (Fabricius, 1794)

Classe : Insecta Ordre : Hemiptera Famille : Coreidae Sous-Famille : Coreinae Tribu : Coreini Genre : Enoplops

  • 68
    observations

  • 54
    communes

  • 61
    observateurs

  • Première observation
    1987

  • Dernière observation
    2023
Nom Departement Dernière observation Nombre d'observations
Abbecourt 60 2021 1
Ailly-sur-Somme 80 2020 1
Arry 80 2022 1
Auger-Saint-Vincent 60 2022 1
Beauvais 60 2019 1
Béthisy-Saint-Martin 60 2022 3
Bougainville 80 2017 1
Boves 80 1987 1
Brancourt-en-Laonnois 02 2020 1
Breteuil 60 2019 2
Bruyères-sur-Fère 02 2022 1
Bucy-le-Long 02 2021 7
Bussus-Bussuel 80 2020 1
Buzancy 02 2018 1
Celles-sur-Aisne 02 2023 1
Chavignon 02 2018 1
Chermizy-Ailles 02 2022 1
Cocquerel 80 2018 1
Cramaille 02 2022 1
Eaucourt-sur-Somme 80 2019 1
Équennes-Éramecourt 80 2019 1
Ercourt 80 2019 1
Feigneux 60 2010 1
Ferrières 60 2020 1
Fort-Mahon-Plage 80 2020 2
Fresnoy-au-Val 80 2019 1
Gandelu 02 2021 2
Grivillers 80 2016 1
Guillaucourt 80 2015 1
Hannaches 60 2022 1
La Faloise 80 2022 1
Lahoussoye 80 2014 1
Le Crotoy 80 2020 1
Les Septvallons 02 2020 1
L'Étoile 80 2021 1
Margny-aux-Cerises 60 2020 1
Margny-sur-Matz 60 2021 1
Mayot 02 2021 1
Mercin-et-Vaux 02 2012 1
Méry-la-Bataille 60 2023 1
Montaigu 02 2023 1
Montlevon 02 2018 1
Moreuil 80 2023 1
Muirancourt 60 2012 1
Port-le-Grand 80 2019 1
Proisy 02 2018 1
Saint-Paul 60 2013 1
Saveuse 80 2019 4
Senlis 60 2023 1
Tartiers 02 2022 1
Vauchelles-les-Quesnoy 80 2020 1
Vergies 80 2019 1
Villers-sur-Fère 02 2023 1
Warloy-Baillon 80 2014 1

Informations sur l'espèce

Cette punaise est surtout présente au SO de l'Europe comme la France et l'Espagne mais s'observe jusqu'en Russie. En France, elle se rencontre sur l'ensemble du territoire. Cette espèce discrète s'observe dans les trois départements picards.
Vivant sur les plantes basses, les observations se font principalement à vue, de façon opportuniste ou au fauchage de la végétation herbacée.
Cette espèce semble polyphage. Elle consomme de nombreuses plantes basses, notamment les Astéracées (Chardons, Pissenlits...).
Elle semble un peu plus exigeante que Syromastus rhombeus, et a besoin de milieux plus ouverts ou thermophiles comme les bordures de champs, lisières forestières, friches et dunes.
En Picardie, elle a été observée d'avril à novembre. Les larves sont visibles en juin/juillet en région.
Bien que cette espèce soit discrète et assez peu observée, elle ne semble pas menacée en région. Les connaissances sur sa répartition devraient s'améliorer au fil des années avec le développement de l'étude de ce groupe de faune.
Taille allant de 11 et 13 mm.
Bien que sa forme soit similaire à celle des autres Coreidae, elle se reconnaît grâce aux marques blanchâtres du connexivum (bordure de l'abdomen) et aux angles arrondis de son pronotum.
Coreus scapha Fabricius, 1794 | Enoplops scapha var. inermis Péneau, 1921

Signalements

Les informations données ici représentent l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.