Pelodyte ponctué

Pelodytes punctatus (Daudin, 1803)

Classe : Amphibia Ordre : Anura Famille : Pelodytidae Genre : Pelodytes

  • 507
    observations

  • 54
    communes

  • 140
    observateurs

  • Première observation
    1915

  • Dernière observation
    2024
Nom Departement Dernière observation Nombre d'observations
Babœuf 60 1994 1
Barenton-Bugny 02 1915 1
Barenton-sur-Serre 02 1915 1
Beautor 02 1993 1
Belloy-sur-Somme 80 2000 2
Bernoy-le-Château 02 2018 3
Bosmont-sur-Serre 02 1915 1
Boves 80 2001 1
Breuil-le-Sec 60 1998 1
Bussy-lès-Daours 80 2013 2
Cayeux-sur-Mer 80 2024 74
Chivy-lès-Étouvelles 02 1915 1
Cilly 02 1915 1
Cocquerel 80 2021 2
Dizy-le-Gros 02 1915 1
Épieds 02 2021 1
Étinehem-Méricourt 80 2024 1
Fort-Mahon-Plage 80 2021 7
Gournay-sur-Aronde 60 2001 1
Hauteville 02 2019 1
La Chaussée-Tirancourt 80 2024 201
La Malmaison 02 2021 3
Lanchères 80 2023 16
Lanches-Saint-Hilaire 80 1982 2
Landouzy-la-Cour 02 1915 1
La Neuville-lès-Bray 80 2002 1
Laon 02 1995 2
Lappion 02 2021 12
La Selve 02 2024 3
La Ville-aux-Bois-lès-Dizy 02 1915 1
Maizy 02 1979 1
Marly-Gomont 02 2021 1
Méréaucourt 80 1998 1
Montlevon 02 2010 1
Nampont 80 2015 1
Neufvy-sur-Aronde 60 2001 1
Noyelles-sur-Mer 80 1999 2
Pargny-la-Dhuys 02 2014 2
Pendé 80 2024 2
Ponthoile 80 2010 1
Quend 80 2014 2
Quierzy 02 1998 3
Regny 02 2009 1
Rosières-en-Santerre 80 2022 2
Rue 80 2024 1
Sacy-le-Grand 60 2024 1
Saint-Valery-sur-Somme 80 1980 1
Sissonne 02 2023 42
Vadencourt 80 2020 1
Variscourt 02 2018 1
Verneuil-sur-Serre 02 1915 1
Vierzy 02 2021 1
Villeneuve-sur-Verberie 60 2012 3
Woignarue 80 2024 80

Informations sur l'espèce

Le Pélodyte ponctué est rare dans l'ensemble de la région. Le sud du littoral picard (bas-champs de Cayeux-sur-Mer) constitue son principal bastion régional. Une belle population existe également autour de Sissonne. Hormis ces stations, il est cité de façon sporadique dans les trois départements.
Il est très discret en dehors de la période de reproduction.
Il apprécie les milieux ouverts. Il se reproduit dans les pannes dunaires, prairies humides, ornières aux abords des champs, mares, fonds de carrières souvent assez riches en végétation.
Il passe l'hiver généralement sur un terrain sec.
La reproduction a lieu dès la fin février, avec un pic en mars-avril, et peut se poursuivre jusqu'en mai.
L'hibernation se déroule entre novembre et février.
Il est menacé en Picardie, ainsi que dans de nombreuses autres régions.
Comme les autres espèces du groupe des amphibiens, il est très sensible à la destruction de ses habitats (développement des zones cultivées, baisse de la qualité et des niveaux d'eau), ainsi qu'à leur fragmentation (urbanisation, routes, canaux), aux pesticides et à la circulation routière.
Son chant, régulièrement émis sous l'eau (et donc difficile à localiser précisément), ressemble au son de deux boules de pétanques qui s'entrechoquent.
L'adulte est de petite taille (4 à 6 cm). Avec sa pupille verticale, voire en forme de goutte renversée, il a un aspect de petite grenouille élancée. Sa livrée est grisâtre, sa peau verruqueuse et parsemée de petites taches vertes arrondies, ce qui lui vaut son autre nom de Grenouille persillée. Il a fréquemment une odeur d'ail. La ponte forme des cordons longs de 6 à 8 cm et épais de 1 à 2 cm enroulés autour de plantes aquatiques ou hélophytiques.
Rana daudini Merrem, 1820 | Rana plicata Daudin, 1802 | Rana punctata Daudin, 1803

Signalements

Les informations données ici représentent l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.