Tritomegas sexmaculatus (Rambur, 1839)

Classe : Insecta Ordre : Hemiptera Famille : Cydnidae Genre : Tritomegas

  • 38
    observations

  • 24
    communes

  • 10
    observateurs

  • Première observation
    2016

  • Dernière observation
    2023
Nom Departement Dernière observation Nombre d'observations
Abbeville 80 2023 7
Amiens 80 2020 1
Ault 80 2019 1
Beauvais 60 2021 1
Boves 80 2020 1
Brutelles 80 2019 1
Cardonnette 80 2017 1
Dominois 80 2019 1
Fontaine-sous-Montdidier 80 2016 1
Fort-Mahon-Plage 80 2019 1
Grattepanche 80 2017 1
Hornoy-le-Bourg 80 2020 1
La Neuville-Roy 60 2022 1
Mers-les-Bains 80 2020 1
Morcourt 80 2016 1
Noyelles-sur-Mer 80 2020 2
Pernois 80 2018 1
Pont-Saint-Mard 02 2021 1
Port-le-Grand 80 2019 2
Saint-André-Farivillers 60 2019 1
Saint-Aubin-Montenoy 80 2019 1
Saint-Leu-d'Esserent 60 2020 1
Saveuse 80 2019 6
Travecy 02 2021 1

Informations sur l'espèce

Cette punaise se trouve dans une grande partie de l'Europe. En France, elle est surtout dans la zone méditerranéenne mais des données éparses existent dans l'ensemble du pays. Dans notre région, elle a été observée dans les 3 départements avec davantage de mentions près du littoral.
Elle s'observe à vue sur ses plantes hôtes mais le battage ou fauchage de ces dernières fonctionne également.
Cette punaise se nourrit de Lamiacées, en Picardie on la trouve surtout sur le Lamier blanc.
Elle s'observe dans divers milieux où poussent ses plantes hôtes, comme les bords de champs, dans les villages, les marais où le littoral.
L'espèce a été observée en région d'avril à novembre. Les larves ont été notées en août et septembre.
Au vu des milieux qu'elle fréquente, cette espèce ne semble pas menacée dans la région. Néanmoins des inventaires supplémentaires seraient nécessaires afin de combler les lacunes sur sa répartition.
Taille allant de 6 à 8 mm
Elle est proche des autres espèces de son genre mais s'en distingue grâce aux marques blanches sur les bordures de son pronotum qui sont particulières.
Il est également possible de séparer les espèces au dernier stade larvaire grâce à leur coloration.
Cydnus sexmaculatus Rambur, 1839 | Sehirus sexmaculatus (Rambur, 1839) |

Signalements

Les informations données ici représentent l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.