Tamia de Sibérie

Tamias sibiricus (Laxmann, 1769)

Classe : Mammalia Ordre : Rodentia Famille : Sciuridae Sous-Famille : Xerinae Tribu : Marmotini Genre : Tamias

  • 206
    observations

  • 19
    communes

  • 46
    observateurs

  • Première observation
    1992

  • Dernière observation
    2019
Nom Departement Dernière observation Nombre d'observations
Apremont 60 2019 89
Aumont-en-Halatte 60 2017 16
Brie 80 1992 1
Cauffry 60 2000 2
Chantilly 60 2019 7
Courteuil 60 2014 2
Coye-la-Forêt 60 2011 1
Creil 60 2016 7
Élincourt-Sainte-Marguerite 60 1996 1
Maizy 02 2015 1
Pont-Sainte-Maxence 60 2005 1
Saint-Christ-Briost 80 2011 1
Saint-Maximin 60 2018 38
Saint-Quentin 02 1999 1
Senlis 60 2018 3
Verneuil-en-Halatte 60 2009 1
Villers-Carbonnel 80 2011 4
Vineuil-Saint-Firmin 60 2019 21
Warlus 80 2010 1

Informations sur l'espèce

Il est très présent autour de Creil dans l’Oise depuis 1994 et est ponctuellement présent sur le reste de la région. Vendu dans les animaleries dès 1960 comme animal de compagnie sous le nom d’Ecureuil de Corée, il fut observé pour la première fois dans la nature en France au début des années 1970 suite à échappés ou à des relâchés volontaires.
Il fréquente les forêts de conifères et de feuillus avec une strate buissonnante limitée. Il semble apprécier plus particulièrement les secteurs avec des tas de branchages et souches au sol. Toutefois il est possible qu'il utilise d'autres habitats selon les disponibilités du milieu dans lequel il se trouve durant sa phase de colonisation. Il est originaire du Nord-Est de l’Eurasie, du sud de la Finlande au détroit de Béring.
Non renseignée pour le moment
Il est vecteur de nombreux parasites intestinaux et externes comme les poux, puces et tiques.
Prédation sur les insectes, les champignons, voire parfois sur les amphibiens, reptiles et oisillons.
Dégâts parfois très importants aux arbres dûs à ses groupes de grande taille : écorcement et prélèvement des graines.
Possible compétition avec notre écureuil indigène : l’Ecureuil roux (Sciurus vulgaris).
Il faut arrêter d’achetez cette espèce en animalerie.
Si vous fréquentez un lieu où ils sont présents, ne les nourrissez pas au risque de voir leur nombre augmenter !
Eutamias sibiricus (Laxmann, 1769) | Sciurus sibiricus Laxmann, 1769 |

Signalements mensuels

Les informations données ici représentent l'état actuel des connaissances et ne peuvent être considérées comme exhaustives.